Comment sevrer un enfant pour se mordre les ongles: un mot pour les parents

Presque tous les parents ont remarqué chez son enfant l'habitude de se ronger les ongles. En apparence, il n'y a rien de terrible, sauf pour le côté esthétique. Mais non, en fait c'est un symptôme d'un problème psychologique, une névrose, qui a le terme scientifique onychophagie. Si vous ne faites pas attention au problème de l'attention, cela conduira à la déformation de la morsure, à la formation de clous laids, deviendra une prédilection pour le tabagisme, etc.

Onychophagie: qu'est-ce que c'est et pourquoi ça se pose

L'habitude des enfants de se ronger les ongles ou de l'onychophagie n'est pas une mauvaise habitude, mais un symptôme de la déficience psycho-émotionnelle chez l'enfant. Le processus se déroule par réflexe, le bébé ne remarque pas que ses doigts sont tirés dans sa bouche. Ainsi, il retourne à l'enfance, lorsque calme, plaisir, émotions agréables sont associés au processus d'alimentation. Les raisons de l’onychophagie sont les suivantes:

  1. Le bébé a été sevré tôt. Le réflexe de succion appartient à la catégorie des réflexes inconditionnés, il se forme même dans le ventre de la mère et se réveille immédiatement après la naissance. Le moindre contact avec les lèvres provoque des réactions de succion chez le bébé: il fouille sa poitrine avec ses lèvres, fait des mouvements de succion. Ce réflexe est dû à l’instinct de survie, car sans lui, l’enfant mourra au cours de sa première année de vie. Dès que l'enfant prend des aliments solides, son réflexe de succion disparaît progressivement et après 1 an pendant 6 mois, il disparaît. Si l'enfant est transféré à une alimentation artificielle, sevré au cours des premiers mois de sa vie, son réflexe de succion reste insatisfait. Tout se passe au niveau des instincts: si une personne n'est pas autorisée à respirer, elle commencera à s'étouffer, si elle cache des aliments solides, elle n'oubliera pas comment mâcher. Donc, avec le réflexe de succion: sans avoir réalisé le stade oral (allaitement), la personne le réalise à un niveau inconscient autrement. Il se ronge les ongles, la peau autour de ses ongles, la tête d'un stylo, suce ses doigts.
  2. L'enfant connaît un fort stress émotionnel. Peut-être que le bébé est encore trop petit pour comprendre que les parents sont en instance de divorce, mais il sent la tension qui les oppose et se considère comme le coupable de ce qui se passe. Ou il a mis de nombreuses interdictions des meilleures intentions pour éviter les ennuis. Des avertissements sans fin «ne cours pas, trébuche, casse une jambe», «ne mange pas sucré, les dents se gâtent», «ne saute pas sur les trampolines, ne tombe pas, ne te cogne pas la tête» donnent naissance à de nombreux complexes. La discordance entre le "je" intérieur et le "surmoi" provoque une tension profonde mais inconsciente, qui se traduit par des ongles mordillants.
  3. Situations stressantes. Tout stress nécessite une sortie, qui peut être exprimée en pleurs, en frappant des oreillers ou en courant dans les couloirs de l'école. Mais le stress inconscient n'a pas d'issue. Il se peut même qu'il ne le réalise pas, ce qui provoque des réactions psychomotrices (ronger les ongles, tirer les cheveux, attraper le nombril). Souvent avec les ongles rongés vont dans la classe des parias, des enfants, opprimés par leurs pairs ou des enseignants, fils de la fille de parents puissants et durs.
  4. Le mécontentement envers soi-même peut être exprimé par "l'auto-punition". Inconsciemment, l'enfant se blesse: il se ronge les ongles, gâte la plaque de l'ongle, élimine les bavures, déchire les mèches de cheveux, se lèche les lèvres.
  5. Imitation à n'importe qui. Si l’un des parents, frères et soeurs aînés, grand-mère ou grand-père, c’est-à-dire un enfant adulte significatif se ronge les ongles, le bébé l'imitera, faisant la même chose.

Est-ce dangereux de se ronger les ongles ou est-ce une mauvaise habitude innocente?

En fait, le grignotage n'est pas une habitude si inoffensive. Cela nécessite une élimination car cela peut conduire à:

  1. La plaque à clous se détériore. Il perd sa forme, l'ongle s'exfolie, sa surface est inégale.
  2. Déformation de la dentition et formation d'une mauvaise morsure. S'adaptant à la forme du doigt, les mâchoires sont dans une position peu naturelle. Les muscles de la mâchoire sont étirés, les mâchoires ne se développent pas correctement. La marque distinctive des enfants qui rongent leurs ongles est une rangée de dents supérieures en forme d'éventail ou dents antérieures «sciées». La mâchoire inférieure reste sous-développée et la mauvaise morsure est garantie. Cela peut être corrigé à un âge plus avancé, mais l'orthodontie n'est pas un plaisir peu coûteux et les enfants de familles pauvres sont condamnés à avoir des problèmes de morsure et de dents.
  3. Rongeant les ongles, les enfants touchent la peau autour de la plaque à ongles. Ils gonflent, s'enflamment, saignent, il peut y avoir accidentellement une infection.
  4. Rongeant les ongles, l'enfant les avale. Étant donné qu’à la maternelle et à l’école, l’enfant passe beaucoup de temps avec les mains sales, on ignore quel type d’infection il peut contracter.

De quelle manière peut-on sevrer l'enfant avec des ongles

Prenez des mesures pour sevrer l'enfant de l'habitude de se ronger les ongles le plus tôt possible. N'attendez pas que le bébé grandisse, se déshabitue, mais aussi pour ne pas le punir. Il est possible que le problème soit causé par le manque d'attention des parents, des exigences excessives pour un fils ou une fille, des remarques fréquentes ou une humiliation publique des manquements de sa progéniture. Parfois, chez les enfants âgés de 1 à 3 ans, le grignotage des ongles est associé à la masturbation. En même temps, l'enfant ne voit pas l'érotisme dans ses actions, il cherche simplement un moyen de relaxation physique et de soulagement du stress. Si les parents ont remarqué quelque chose de similaire pour l'enfant, il est préférable de contacter immédiatement un spécialiste. Cela aidera à trouver la vraie cause du problème, ce que les adultes ne peuvent même pas deviner. Si les ongles ne sont pas accompagnés de masturbation, les parents peuvent essayer indépendamment de sevrer le bébé de la mauvaise habitude. Nous listons les manières les plus courantes:

  1. Mettez l'attention de l'enfant dès que vous remarquez les premiers signes de grignotage. Demandez à l’enfant de prendre le journal dans une autre pièce, de l’asseoir sur ses genoux et de le serrer contre lui. Peut-être que c’est exactement ce dont il a besoin, il se calmera et cessera de tirer inconsciemment ses doigts sur sa bouche.
  2. Si les ongles de la fille mordent, jouez avec elle dans le salon de manucure. Achetez une laque à base d'eau pour enfants ou prenez une vieille bouteille de laque séchée, remplissez-la d'eau. Ensuite, en peignant vos ongles, appliquez quelques traits de vernis pour enfants sur les ongles du bébé. Dites-lui à quel point il est beau d'avoir des ongles lisses et uniformes et à quel point les doigts mordus sont laids Dites que le vernis tiendra, si vous ne mettez pas vos doigts dans la bouche, sinon le vernis va craquer et s'effriter, il sera très laid. Pour une fille, ces mots ont un impact tangible.
  3. Le célèbre psychiatre américain Milton Erickson a inventé sa propre méthode de sevrage du "rongeur" ​​de la mauvaise habitude. Il a conseillé d'allouer un enfant pour les ongles à grignoter pendant un certain temps. Par exemple, dites-lui que vous permettez de vous ronger les ongles, mais seulement de 17h00 à 18h00, mais que vous le rongerez autant que vous le souhaitez. D'une part, une telle approbation soulagera le stress interne, car l'enfant a été approuvé, mais d'un autre côté, un timing artificiel. Inconsciemment, les enfants résistent de toutes les manières possibles aux obligations, se mordre les ongles à un moment donné le dérangera. En cas de succès, la mauvaise habitude disparaîtra complètement.
  4. En aucun cas, ne pas sevrer l'enfant par la force. L’exemple le plus frappant est celui du petit Adolf Hitler, qui n’était pas habitué à écrire de la main gauche, attachant le pinceau au souverain et se moquant de son habit avec toute la classe. Les problèmes des enfants non résolus et profondément enfoncés dans le complexe ont entraîné d’énormes distorsions psychologiques dans l’avenir. Jeter les méthodes de la grand-mère telles que frottir les doigts avec de la moutarde, des poignets, tremper un doigt dans la peinture, etc. Ne pas humilier l'enfant, il subit déjà un stress interne.
  5. Apprenez à votre enfant à exprimer son agressivité. Cette compétence sera plus importante pour lui que sa capacité à fabriquer de l'origami et à connaître tous les types d'oiseaux forestiers. Le sport est le meilleur moyen de se débarrasser du stress interne. Après la formation, pendant laquelle il y a non seulement décharge physique, mais aussi décharge émotionnelle, l'enfant ne sera pas à la hauteur des ongles. Ne pas gronder l'enfant pour la moindre infraction ou farce. Ne le faites pas constamment et pour toujours coupable. Ce n'est pas le meilleur bagage qu'il puisse porter dans la vie. Apprenez-lui à se débarrasser des ordures internes, afin de ne pas surcharger la psyché et de ne pas accumuler divers problèmes. En effet, comme mentionné ci-dessus, le grignotage des ongles est une conséquence du surmenage nerveux et de l'inconfort interne.

Vernis à ongles spéciaux

Outre les moyens psychologiques de résoudre le problème, il existe des vernis amers spéciaux qui, lorsqu'ils se touchent le doigt dans la bouche, donneront un goût amer déplaisant. Ils ne soulagent pas le problème, mais se débarrassent une fois de plus du propriétaire d'une mauvaise habitude. Il sera désagréable pour un enfant de se ronger les ongles et de le désapprendre progressivement. Mais, plus important encore, éliminez la cause de la névrose et de l’inconfort interne.

  1. Vernis, donnant de l'amertume aux ongles, la société lettone Belweder. Il a un goût très amer et désagréable. Le vernis est efficace pour les enfants et les adultes. Le bébé va tirer sa main avec n'importe quel doigt dans sa bouche. Le vernis ne contient pas de phénols ni de formaldéhydes, ne nuit pas à l'enfant en frappant l'œsophage. Une petite brosse fournira une application précise. La couleur transparente vous permet d'appliquer du vernis à ongles sur les ongles pendant que le bébé dort. Il ne remarquera même pas que vous avez effectué des manipulations. Juste sentir une forte amertume quand une fois de plus tire ses doigts dans sa bouche.
  2. Le vernis pour enfants "Nekusayka" permet aux enfants en sevrage de se ronger les ongles. N'a pas de couleur, absolument très amer dans le goût. Le vernis sèche rapidement tout en renforçant la surface de la plaque à ongles. l'enfant aura le goût désagréable de se ronger les ongles et abandonnera bientôt cette habitude.
  3. Pas de bouchée pro croissance marque italienne Limoni. Ne laisse pas un éclat brillant, de sorte que l'enfant puisse appliquer du vernis à ongles pendant le sommeil. L'enfant ne devine rien, mais la procédure de grignotage lui sera désagréable.

Grignoter des ongles n’est pas une maladie, mais un signe que quelque chose arrive à l’enfant. Il est nécessaire de résoudre ce problème de manière complexe: commencez par rechercher la cause du stress interne du bébé, puis éliminez-la et accélérez le processus d'élimination d'une mauvaise habitude à l'aide de vernis spéciaux.

Regarde la vidéo: huiles essentielles et allaitement -Apasdemoa- (Avril 2020).