Signes et symptômes de l'appendicite chez les femmes

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, le processus rudimentaire du rectum. L'appendicite survient le plus souvent chez les femmes en raison des caractéristiques structurelles des organes de la cavité abdominale. L'appendicite est considérée comme une maladie aiguë nécessitant des soins médicaux immédiats, tant chez l'homme que chez la femme. C'est pourquoi le diagnostic précoce joue un rôle crucial. Il est difficile de détecter le développement d'appendicite chez la femme dans le temps, car beaucoup de femmes associent la douleur au cycle menstruel. Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur les signes et symptômes de l'appendicite, sur les causes du processus inflammatoire et vous familiariserez avec les principales méthodes de traitement de cette pathologie.

Symptômes de l'appendicite chez les femmes

Une annexe est un petit processus ou une branche du rectum. Les restes d'aliments non transformés peuvent s'accumuler dans les matières fécales. Si une bactérie pénètre à l'intérieur, le processus inflammatoire commence. Souvent, une inflammation de l'appendice ne commence pas à cause du contenu de l'appendice, mais est transférée des organes voisins. Les femmes de la cavité abdominale ont beaucoup plus d’organes et le risque de développer une appendicite est donc plus élevé. Considérez les principaux signes d'appendicite chez les femmes.

  1. Le tout premier symptôme de l'appendicite est une douleur abdominale. La douleur peut être douloureuse, mais le plus souvent, elle est aiguë et grave. Dans certains cas, une femme peut s'évanouir de douleur. Au début, la douleur n’est pas clairement localisée - tout l’estomac fait mal. Plus tard, la douleur peut se déplacer du côté droit au niveau de l'hypochondre. En général, le processus rudimentaire est mobile et peut changer d’emplacement. Quelqu'un ressent une douleur au niveau des côtes, dans certains cas, l'appendice tombe dans la région pelvienne.
  2. En règle générale, les sensations douloureuses dans l'abdomen sont aggravées par les mouvements - en marchant, en toussant ou en riant.
  3. Dans certains cas, la douleur peut donner dans la jambe droite. Pour cette raison, une personne ne peut pas marcher ou a un inconfort grave en marchant.
  4. L'inflammation de l'appendice est souvent accompagnée de nausées, parfois de vomissements. De plus, après que les vomissements ne soient pas soulagés, l'état de santé reste toujours mauvais. En règle générale, ce sont les symptômes qui deviennent décisifs - généralement, il n'y a pas de vomissements et de nausées dans les processus inflammatoires du système urogénital.
  5. Il arrive que l'appendicite se développe chez une femme enceinte. Dans ce cas, elle peut avoir un essoufflement grave. Souvent, chez les femmes et les hommes avec une appendicite, l'abdomen devient pierreux en raison de la tension des muscles lisses. Pendant la grossesse, cette méthode de diagnostic est difficile à utiliser, car souvent, l'estomac ne serait pas difficile non pas à l'appendicite, mais à l'hypertonie.
  6. L'appendicite chez les femmes s'accompagne souvent d'une légère augmentation de la température à 37,5 degrés.
  7. Le bien-être de la femme empire - elle se sent faible, perd son appétit, il y a un malaise général.
  8. Avec une appendicite, le fauteuil peut être perturbé - une constipation ou une diarrhée se développent.

Il est très important de prêter attention aux antécédents et aux symptômes associés pour confirmer ou infirmer le diagnostic. Par exemple, le risque d'appendicite augmente si une femme présente divers processus inflammatoires et infections dans le système urogénital. Comme les organes sont situés à proximité, l'inflammation peut se déplacer des ovaires, des appendices, etc. Si, en même temps que les principaux symptômes, on observe des éructations, une flatulence accrue, des brûlures d'estomac graves et fréquentes, on peut supposer qu'il ne s'agit pas d'une appendicite, mais d'une pancréatite. Les selles noires indiquent un saignement interne et une exacerbation possible de l'ulcère peptique. S'il n'y a pas de saignement menstruel ou s'il y a un retard, la douleur abdominale aiguë peut être confondue avec une grossesse extra-utérine. Assurez-vous d'informer votre médecin des symptômes associés, cela vous aidera à poser le bon diagnostic.

Signes d'appendicite chez les femmes

Un chirurgien expérimenté peut diagnostiquer une appendicite après un simple examen. Cependant, pour garantir l'exactitude des résultats, une échographie abdominale et une numération globulaire complète dans le temps peuvent être prescrites au patient. Le nombre total de leucocytes dans le processus inflammatoire augmente, et un processus hypertrophié et enflammé à l'échographie est difficile à manquer. Cependant, même avant la nomination des tests et des tests de laboratoire, l'appendicite peut être confirmée par certains signes cliniques.

  1. Chez les femmes enceintes, la douleur augmente lorsque vous tournez du côté gauche au côté droit.
  2. En appuyant sur la région iliaque droite, la douleur augmente, surtout si le patient est couché du côté gauche.
  3. Pendant la grossesse, la douleur du côté droit devient plus forte si vous appuyez légèrement sur l'utérus du côté gauche.
  4. La palpation du rectum devient plus prononcée dans l'abdomen droit.
  5. Mesurer la température avec un thermomètre normal, d'abord à l'aisselle droite, puis à l'aisselle gauche. Sur le côté droit, la température à l'appendicite sera légèrement plus élevée.
  6. Demandez au patient d'inspirer et d'absorber le ventre autant que possible. À ce stade, la douleur sur le côté droit de l'abdomen s'intensifiera.
  7. Si, lors de la palpation, demander au patient d'étirer et de redresser (ou de plier) la jambe, la douleur augmente considérablement. En général, dans l'appendicite aiguë, il devient difficile pour la patiente de lever sa jambe droite.
  8. Si vous placez le patient sur une surface plane et sentez le côté droit de l'abdomen, vous pouvez trébucher sur des muscles abdominaux obliques tendus. En médecine, ces muscles sont appelés chaînes de l'appendicite.
  9. Si vous appuyez sur le point situé juste en dessous du nombril, ce sera très douloureux pour l'appendicite. Ensuite, le patient doit se lever. Si la douleur persiste ou augmente, l'inflammation est passée aux organes génitaux.
  10. L'examen de l'utérus (en particulier du col utérin) provoque souvent des sensations très douloureuses.

Tous ces symptômes confirment la présence d'une appendicite. Si vous constatez au moins quelques signes ou symptômes, consultez un médecin dès que possible. Surtout si on soupçonne une appendicite chez une femme enceinte.

Pourquoi l'appendicite survient-elle chez les femmes?

L'appendicite peut survenir chez les hommes et les femmes. Mais le plus souvent, il est diagnostiqué chez les femmes, car de nombreux organes situés dans la cavité abdominale se trouvent à proximité. L'inflammation dans l'un des organes affecte le travail du voisin. L'appendicite est souvent diagnostiquée chez la femme enceinte, car les organes sont situés très près lorsque la taille de l'utérus augmente, ils sont pressés ensemble, ce qui perturbe souvent la circulation sanguine. C'est pourquoi les maladies du système digestif sont si souvent exacerbées pendant la grossesse.

Le plus souvent, une inflammation de l'appendice se développe en raison d'un blocage mécanique de la lumière intestinale. Si des masses fécales tombent dans le processus et ne trouvent pas de sortie, elles pourrissent, une inflammation bactérienne apparaît, l’appendice augmente en taille, s’enfle et s’étoffe. Il est très important de consulter un médecin avant la pause, sinon une péritonite peut être fatale.

L'appendicite peut également se développer en raison de maladies infectieuses antérieures et de perturbations endocriniennes. Parfois, l'inflammation de l'appendice peut être précédée d'un dysfonctionnement des parois des vaisseaux sanguins de l'organe. Mauvaise alimentation, maladies infectieuses chroniques des organes voisins, stress, allergies - tout cela peut déclencher l'apparition ou l'aggravation de l'appendicite.

Traitement de l'appendicite chez les femmes

L'appendicite se déroule assez rapidement. Dans les premières 48 heures, la douleur augmente, elle devient aiguë ou douloureuse, une intoxication du corps apparaît. L’appendice augmente en même temps; ses masses fécales s’accumulent, le pus, le mucus produit. Quelques jours après le début de l'attaque, l'appendicite se déchire et tout le contenu de l'organe enflammé tombe dans la cavité abdominale - une péritonite se développe. En fait, c'est très dangereux car cela peut être fatal. Par conséquent, au moindre soupçon d'appendicite, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

Le traitement de l'appendicite est l'ablation chirurgicale de l'annexe. Il y a quelques décennies, on a tenté d'utiliser un traitement conservateur - l'inflammation a temporairement disparu, mais au bout d'un moment, elle s'est à nouveau développée. À ce jour, l’excision chirurgicale de l’appendicite est considérée comme la méthode de traitement la plus efficace et la plus rentable. Cependant, les technologies modernes ne permettent pas une simple dissection de la cavité abdominale, mais la laparoscopie. Dans la partie iléale droite de l'abdomen, trois trous sont pratiqués, à travers lesquels des instruments et une petite chambre sont placés à l'intérieur de la cavité abdominale. Deux fonctions sont immédiatement exécutées - le diagnostic confirme la présence d'un appendice enflammé, puis une opération permettant de prélever l'organe est effectuée directement.

Une appendicite est souvent observée chez les femmes enceintes pour les raisons décrites ci-dessus. Dans ce cas, le traitement doit être aussi correct que possible afin de ne pas nuire à la mère et au fœtus. Dans certains cas, la décision est prise d'introduire des antibiotiques directement dans la zone de l'annexe enflammée. Dans ce cas, il est important de "tenir" la femme à la période physiologique, lorsque le fœtus sera viable. En cas d'inflammation chronique de l'annexe, il est impossible de prendre des risques et de planifier une grossesse avant son retrait.

L'appendicite est un diagnostic sérieux qui nécessite une réponse rapide. Le diagnostic d'appendicite chez la femme est compliqué par un grand nombre d'organes situés dans la cavité abdominale. Cependant, une attention particulière à votre corps et nos conseils vous aideront à reconnaître les signes et les symptômes de l'appendicite chez les femmes.