Comment et quoi faire baisser la température pendant la grossesse

La grossesse est une période unique dans la vie d’une femme, qu’elle ne vit que quelques fois. Et à chacune de ces périodes, la future mère tente de prendre soin de son bébé autant que possible, de surveiller sa nutrition, sa santé et son bien-être. Surtout si la grossesse est la bienvenue et attendue depuis longtemps. Pour créer un bébé en bonne santé, vous devez suivre de nombreuses règles, la plus importante étant de prendre soin de vous, tant physiquement qu'émotionnellement. Malheureusement, cela n’est pas toujours possible et les femmes enceintes sont obligées de faire face à de nombreuses maladies et symptômes désagréables. L'un des plus graves est la température corporelle élevée, qui peut être non seulement nocive, mais aussi très dangereuse pour le fœtus. Aujourd'hui, nous allons parler de la température élevée pendant la grossesse - des raisons de son apparition, des risques, ainsi que des moyens sûrs de réduire la température pendant la grossesse.

Causes de l'augmentation de la température pendant la grossesse

Comme on le sait, une augmentation de la température corporelle indique des processus de protection actifs dans le corps. Le corps se bat donc contre les agents pathogènes viraux, bactériens et infectieux. Essayons de déterminer dans quels cas l'hyperthermie survient le plus souvent pendant la grossesse.

  1. Début de grossesse Assez souvent, une légère augmentation de la température est un signe du début de la grossesse. Certaines femmes admettent avoir ressenti le moment de la fécondation de l'œuf. Bien sûr, il est impossible de ressentir la conception même, mais remarquer certains changements dans le corps est bien réel. Dans les premiers termes, la température atteint 37-37,4 degrés en raison de la production active de progestérone. Il supprime les défenses immunitaires du corps afin que l'œuf fécondé ne soit pas perçu comme un corps étranger et puisse se fixer au mur de l'utérus. En fait, une légère augmentation de la température est la réponse de l'immunité de grossesse.
  2. SRAS. Divers rhumes, maladies virales et bactériennes sont les causes les plus courantes de fièvre pendant la grossesse. Le fait est que pendant la grossesse, l’immunité de la femme est considérablement détériorée, la future mère est sensible à tous les virus. Les maladies surviennent souvent en hiver et en automne, lorsque commence la saison des rhumes et des grippes. Si une femme travaille avec des personnes ou a un enfant plus âgé qui porte une infection dès la maternelle, le risque d'attraper un rhume augmente plusieurs fois. Reconnaître ces maladies n’est pas difficile, elles sont accompagnées de symptômes caractéristiques - mal de gorge, toux, mucus nasal, etc.
  3. Pyélonéphrite. En général, une température élevée indique un processus inflammatoire dans le corps. Alors pourquoi avons-nous identifié l'inflammation des reins? Le fait est que la pyélonéphrite survient très souvent dans le contexte de la grossesse. Les organes ne peuvent pas faire face à l'infection, car le fœtus les serre très sérieusement. Plus l'âge gestationnel est long, plus la maladie s'aggrave et plus il est difficile de continuer. Une des principales manifestations de la pyélonéphrite est une forte fièvre accompagnée de douleurs dans le bas du dos, de mictions fréquentes et douloureuses et d'une faiblesse.
  4. Intoxication alimentaire. Une intoxication alimentaire ou une infection intestinale peut également déclencher une augmentation de la température corporelle. Les femmes manquent souvent et ne remarquent pas la maladie, associant nausées, vomissements et malaises à la toxémie.

Ce sont les causes les plus courantes de fièvre chez les femmes enceintes. En plus de ces diagnostics, les femmes peuvent être atteintes de maladies chroniques, qui s'aggravent presque toujours pendant la grossesse. Ce sont des anomalies de la thyroïde, des troubles hormonaux, des maladies auto-immunes. Dans certains cas, un dysfonctionnement du système nerveux peut également entraîner une augmentation de la température, ce qui se produit en cas de pathologie du centre de thermorégulation. Mais pourquoi les médecins recommandent-ils de surveiller la température pendant la grossesse et de ne pas lui permettre d’augmenter?

Quel est le danger d'une forte fièvre pendant la grossesse?

Les gynécologues disent que le froid et ses symptômes supplémentaires ne sont pas aussi dangereux qu'une augmentation de la température corporelle. Le premier trimestre de la grossesse est particulièrement dangereux. Le fait est qu’au tout début, l’enfant est en train de se former, ses organes sont pondus. Des températures élevées peuvent être à l'origine d'anomalies fœtales, d'un retard physique ou mental et de diverses pathologies. Par conséquent, il est impossible d'empêcher l'augmentation de la température corporelle pendant la grossesse au-dessus de 38 degrés, en particulier au début. Le principe ne fonctionne pas ici - ne pas baisser la température pendant que le corps se débat. Abattez peut et devrait, sinon il peut affecter l'enfant.

La température est indésirable dans les périodes ultérieures. Avec l'augmentation de la température corporelle, le sang s'épaississant, il devient difficile pour le cœur de le pomper dans les artères et les veines. La quantité d'oxygène entrant dans l'enfant est fortement réduite et une hypoxie fœtale se développe. En fin de grossesse, le risque de forte fièvre réside dans le risque d'accouchement prématuré.

Comment faire baisser la température pendant la grossesse

Avec l'augmentation de la température corporelle, il est nécessaire de la mesurer et de la corriger. Si la température n’a pas dépassé la barre des 38 degrés, essayez d’utiliser des recettes maison qui vous aideront à abaisser le degré en toute sécurité, sans recourir à la chimie.

  1. Thé à la framboise. Il est prouvé depuis longtemps que la framboise a une action diaphorétique puissante, que l’on ne peut comparer qu’aux médicaments. Un traitement avec de la confiture de framboise est non seulement utile et sans danger, mais aussi incroyablement savoureux. Ajoutez quelques cuillères de confiture au thé chaud et buvez-le avec plaisir. Non seulement les baies de framboise, mais également le bouillon de tiges et de feuilles d'une plante possèdent d'excellentes propriétés diaphorétiques.
  2. Liquide. En général, la température ne diminuera pas, même avec des médicaments si vous ne buvez pas. Une boisson abondante favorise la transpiration active, grâce à laquelle la thermorégulation du corps s'améliore. En outre, une grande quantité de liquide bu bu tiède aide à éliminer le pathogène viral du corps. D'une autre manière, ARVI n'est tout simplement pas traité. Vous pouvez boire n'importe quoi, du thé au citron, au gingembre et au miel - ces ingrédients renforcent le système immunitaire. La morse de canneberge contient beaucoup de vitamine C. Des bouillons faibles de camomille et de tilleul aideront non seulement à réduire la température, mais également à égayer. Mais le lait avec du miel ne peut être bu que si vous n’avez pas mal à la gorge, car le lait est un excellent environnement pour le développement de bactéries sur les muqueuses.
  3. Ne surchauffez pas! Dans certains cas, les jeunes mères tentent de s'habiller chaudement pour augmenter la transpiration et réduire la température corporelle. Cependant, ils font une grosse erreur. Au contraire, pour ajuster la thermorégulation, vous devez fournir de l’air frais dans la pièce, et non pas envelopper si vous ne frissonnez pas. L'essentiel est de garder les pieds au chaud.
  4. Rubdown Dans les cas extrêmes, vous pouvez essuyer la peau avec une serviette humide. Cela accélérera l'évaporation de l'humidité de la peau et réduira la température corporelle, même pendant une courte période. C'est un moyen efficace et sûr de réduire la température avant l'arrivée du médecin. Essuyer les membres, le dos, le cou, la poitrine. Il vaut mieux ne pas toucher l'estomac. Et en aucun cas, ne pas essuyer avec l'ajout de vinaigre ou de vodka. L'acide et l'alcool pénètrent dans le corps par la peau et peuvent nuire à votre bébé.
  5. Serviette humide. Un remède parfaitement sûr pour les températures élevées peut être un morceau de tissu humide. Attachez-le au front et laissez-le pendant un moment. Appliquer quelque chose de très froid (par exemple, de la glace) n'en vaut pas la peine, sinon un vasospasme peut se produire. Au lieu d'une serviette humide, vous pouvez attacher une feuille de chou à votre front et à vos tempes. Il refroidit rapidement la peau et évacue la sueur. Pour que le chou travaille plus vite, la feuille doit d'abord être étirée avec un rouleau à pâtisserie sur le tableau.
  6. Plantain, Marjolaine, Pieds-de-Four. Cette collection à base de plantes vous aidera à réduire rapidement et en toute sécurité la température corporelle. Prenez une cuillère à soupe de chaque plante, versez de l’eau bouillante dessus et laissez-la infuser pendant au moins une heure. Buvez 100 ml trois fois par jour.
  7. Douche fraîche Si vous n'avez pas de frissons, vous pouvez baisser la température en prenant une douche fraîche - cela aidera à améliorer la fonction de thermorégulation du corps.
  8. Feuilles de fraise. Pendant la saison de cueillette des baies, vous devez stocker non seulement les fraises sucrées et rouges, mais aussi ses feuilles. Une décoction de feuilles de fraises réduit rapidement, efficacement et en toute sécurité la température. Vous devriez le boire dans un demi-verre de miel ou de sucre.

Ces méthodes de réduction de la température ne sont autorisées que si elles ne sont pas supérieures à 38 degrés et que vous connaissez exactement la cause de l'hyperthermie. Dans d'autres cas, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, il est très dangereux, pas combien pour une femme, comme pour un enfant dans son ventre. Mais que faire si les méthodes et recettes maison décrites ne permettent pas de réduire la température?

Est-il possible de réduire la température pendant la grossesse avec des médicaments?

Vous pouvez même en avoir besoin! Mais cela vaut la peine de le faire correctement. Si vous avez une forte fièvre pendant la grossesse, prenez une pilule de paracétamol ou tout autre antipyrétique à base de celle-ci - Panadol, Tylenol, Alvedon, Dolamin, Efferalgan. N'utilisez jamais d'aspirine ou d'autres médicaments à base d'acide acétylsalicylique pour abaisser la température. Ils peuvent être à l'origine du développement de pathologies rénales chez l'enfant et peuvent également déclencher des saignements chez la mère et le fœtus. Nimesil, Nisit, Analgin figurent également sur la liste des drogues interdites. À la fin de la grossesse (au troisième trimestre), prenons l’ibuprofène et les médicaments à base d’ibuprofène - Nurofen, Ibufen, Advil. Mais au début de la grossesse, l'ibuprofène peut provoquer une fausse couche spontanée.

Rappelez-vous que les antipyrétiques sont des médicaments symptomatiques qui aident uniquement à réduire la température. Sans traitement approprié, la température va remonter au bout de quelques heures, dès que l'effet du médicament aura cessé. Par conséquent, il est impératif de consulter un gynécologue ou un médecin généraliste pour le diagnostic correct. Un traitement approprié vous évitera de faire monter la température corporelle, ce qui est très dangereux pendant la grossesse.

Antipyrétiques pendant la grossesse - ce ne sont pas les médicaments qui peuvent être conseillés par les voisins ou des amis. Pour tous les maux, vous devriez consulter le médecin dès que possible et le consulter. S'il vous prescrit certains médicaments, ne résistez pas, suivez ses recommandations. Les dommages causés par une maladie peuvent être bien plus graves que ceux provoqués par des antibiotiques acceptables pendant la grossesse. Par conséquent, vous devez trouver un médecin qualifié et lui faire confiance pour votre santé. Attention, vous êtes responsable de l'avenir de votre enfant!